Annonces officielles > Commencement

Auteur : Sarexiel
04/01/08 23h26 | 24 Aquan 3726

Monseigneur, la corporation est en vue…
Monseigneur ?!
Seigneur Sarexiel !!! Nous arrivons !

Laisse, il est plongé dans ses pensées… Il ne pense qu’à ces sphères et leur rituel… Il réagira lorsque nous apponterons.

Si tu le dis…



Le vaisseau approcha de la Corporation, demanda l’autorisation d’amarrage, puis se posa à l’endroit indiqué. La secousse tira Sarexiel de sa réflexion. Il bondit sur les pilotes et leur hurla dessus car ils ne l’avaient pas prévenu. Puis, tout aussi rapidement, il se dirigea vers la porte de l’appareil. Il descendit d’un pas rapide et alla directement vers l’entrée du siège. Beaucoup regardèrent cet homme pressé entouré d’un froid glacial aller dans les couloirs. Il s’arrêta à l’accueil et regarda l’employé droit dans les yeux. Ce dernier ne prononça mot et tendit une clé au seigneur des glaces qui s’empressa de se diriger là où il devait parler. Il avait à peine ouvert la salle qu’il alluma tous les moniteurs, micros, caméras et autre, et il retransmit les images filmées sur l’ensemble des écrans de la corporation. Il n’attendit même pas que les dirigeants d’état se présentent en personne dans la salle pour commencer.


Seigneurs de tous horizons, je vous salue, moi, Sarexiel, Seigneur de l’Ashérit. En ce grand jour, je viens vous annoncer que tout est fini. Oui, tout. Nous avons réussi. Dans un ultime geste, les Illuminatis ont cédés. La vie de cette chère Crysanay vaut plus à leurs yeux que les sphères élémentaires. Et nous nous en réjouissons. Maintenant, nous avons le pouvoir… Oui, les sphères sont nôtres maintenant. Et elles sont à l’abri. Elles sont là où jamais vous ne les trouverez… Tout du moins, elles sont là où personne ne peut les prendre.

Elles sont nôtres !!! Nous avons la puissance !!!! Nous pourrons le faire !!!!!!!! Notre rituel, il sera bientôt réalisé… Soyez patients, vous verrez… La puissance, elle sera libérée. Elle fera son office, en ce monde dévasté, ce monde corrompu. Elle ramènera la paix, le bonheur, le bon sens parmi les hommes.

Mais…

Je m’emporte, mes paroles ne doivent pas paraître clair pour des impies comme vous. Vous les hommes qui m’avez trahi jadis… Vous qui avez voulu ma perte… Je me demande en quoi je me dois de vous aider aujourd’hui. Et pourtant, je le fais. Je vous apporte le pardon pour vos fautes. Oui, le pardon… nous l’invoquerons… Notre rituel… Grâce à lui, la puissance sera libérée. Elle recouvrira le monde, elle nous englobera, tous, de sa bonté… Elle guérira tous les mots de cet galaxie… Et vous, misérables humains, vous ne le méritez pas… Vos actes impurs… Vous mentez, vous volez, vous détruisez… juste pour votre plaisir… Vous vous croyez puissants ? Cette puissance vous balaiera tous en un clin d’œil et vous remplacera par des créatures plus pures, plus belles, plus intelligentes… Vous serez en paix, six pieds sous terre…

Ou alors… Peut être sera-t-elle plus clémente que moi… Elle ne nourrit aucune rancœur, aucune haine envers les hommes… Elle n’est que bonté… Elle vous purifiera de vos méfaits, de vos péchés. Acceptez votre sort, il est désormais scellé. Ce que vous connaissez, la guerre, la violence, tout cela va disparaître… Maintenant que nous avons les sphères, notre rituel… il est en cours… Il va réussir… Bientôt, vous verrez, un monde nouveau, un monde meilleur…


Sarexiel semblait en transe… Il bafouillait, il était surexcité, sautait presque sur place… De la sueur coulait sur son front, ses tempes battaient au rythme de son cœur. Puis soudain, il s’arrêta net. Il remarqua les personnes qui étaient entrées dans la salle. Il s’était emballé sans s’en rendre compte. Qu’avait-il dit ? Il ne se souvenait… Il voyait juste des visages emplis de curiosité et de crainte à la fois… Qu’allait-il se passer ?


Veu… Veuillez m’excuser… j’ai tendance à m’emporter ces derniers temps… Mais que voulez vous… Le bien de ce monde me tient à cœur… Ce que vous devez savoir est que notre rituel a désormais débuté. Vos mages ont probablement détecté l’énergie qui s’accumule quelque part dans cette galaxie. Elle signale ce rituel… Cette puissance qui va venir purger ce monde est en train d’être invoquée. Elle apparaîtra bientôt… un flux d’énergie divin… il vous sauvera, tous, de votre folie. Croyez nous, ayez confiance en nous et vous verrez, vous en serez récompensé. Voila, c’est tout ce que j’ai à dire à présent… Vous en saurez plus une fois notre rituel terminé… Laissez nous l’effectuer, et je vous le dit, le monde n’en sera que meilleur…


Le temps que Sarexiel parlait, la salle s’était emplie de badauds, seigneurs et autres valets. Parmi eux, aucun ne savait quoi penser… Tous, ils avaient craint la fédéralis. Tous ils s’étaient demandés si ils pouvaient lui faire confiance. Et maintenant encore, à l’instant ou tout est sur le point de basculer, ils se le demandent encore… Que doivent-ils faire… S’y opposer ou alors suivre bêtement ? Seul l’avenir le leur dira, les Fédéralis ne semblent pas vouloir trop parler tant que tout n’est pas réalisé… Cachent-ils quelque chose ?

Auteur : Trenia Heqat
04/01/08 23h55 | 24 Aquan 3726

Ce bruit, ces cris, ce feu, au fond du coeur, au fond des yeux. Le pouvoir s'élève, se développe, insondable, instoppable, effrayant donc. Apporterait-il fléau ou bonheur universel? Depuis des mois déjà, la problématique se devait d'être résolue. Les hommes, les femmes, les enfants de l'Aegyptia et de chaque état Fédéralis contribuaient à la recherche. Aujourd'hui, aujourd'hui...aujourd'hui...

<<Aujourd'hui, elle a porté ses fruits.>>

Trenia Heqat, l'Enjôleuse insignifiante car disparue, nulle car rompue, et pourtant, toujours présente, belle et bien fidèle au rang qu'elle portait si haut aux yeux de tout le monde, il y a quelques semaines de cela, se tenait devant tous au prestigieux Siège de la Corporation.
Partout les hommes mourraient, partout le désespoir naissait, à l'instar de son absolu contraire en Fédéralis. Tous ses hommes et toutes ses femmes semblaient de réels fanatiques, et pourtant, certains les avaient suivi.

Les Illuminati avaient fini par céder, eux aussi. Peut-être était-ce par la force, mais le rapport est nul, car au fond...la curiosité n'est-elle pas humaine? Ces seigneurs, les plus grands de l'univers, avaient allumé le feu de l'avenir, celui-là même qui brûlait si puissamment en les yeux de la dirigeante de l'Aegyptia, cette communauté d'incompris qui allaient par leur savoir en attiser les flammes.


<<Comme tant d'autres, les chercheurs Aegyptians s'affairent actuellement en Vertana, assénant un contrôle total sur la puissante magie émanant des sphères de pouvoir. Car aujourd'hui, nos inestimables recherches ont abouti. Enfin, les sphères en le creux de notre main, nous sommes en mesure de clamer la paix, et de vous assurer de l'avenir de l'univers.>>

Pas de réactions dans la salle. Seuls des regards inquiets ponctuèrent la litanie de l'Enjôleuse, dont on eût dit que les yeux se dévoilaient enfin sous leur éternel capuchon. La folie...la folie se lisait au-delà du tissu. Tout le monde semblait affolé à présent.
Trenia fulminait.


<<Mais enfin... vous ne semblez y croire! Vous n'avez donc pas d'intuition? Êtes-vous à ce point dénués de conscience?! N'entendez-vous pas le toccin de la vie retentir? N'entendez-vous pas les échos de nos jouissances? Pensez-vous que notre félicité serait telle, si elle n'était fondée que sur l'égoïsme?
Le pouvoir, nous l'avions déjà bien avant toutes ces futilités d'apparât!

Malgré votre hurlement de plaisir intérieur, vous perpétuez en l'hypocrisie? Vous vous contentez de votre petit monde pathogène?! Car, oui, l'hypocrisie est ici pathogène! Elle vous envahit, elle vous dévore, elle vous TUE!!
Réveillez-vous, et scandez le nom de Fédéralis! Admirez les lueurs de la vie à nos côtés!

Admirez ... >>


C'en était trop. Trenia s'effondra sur le premier siège, avant de boire une rasade d'eau. Le masque tomba en même temps que sa tête vacilla sur le dossier. Le capuchon découvrit une délicate peau aux tons de miel, des sourcils finement dessinés, une bouche pulpeuse entrouverte sous l'émotion, mais surtout des yeux...vides. Ceux-là même qui, il y a peu, brûlaient d'intenses couleurs, s'étaient éteint à présent. Le vif vert et l'électrique bleu, le profond pourpre et même l'énigmatique noir, tout cela avait disparu. Seul résidait le gris en cet iris. Sarexiel la toisa de son air narquois, et Trenia sourit. Ils arrivaient au terme, tout le montrait. Et leur physionomie l'approuvait.

Auteur : defland
05/01/08 21h39 | 25 Aquan 3726

Le temps était clair sur Defland en cette fin d’après midi du 21 Aquan 3726. Gorok son chef et grand précepteur de la loi était afféré à la reconstruction de ses états amis et alliés suite à des rasages abusifs et préventifs lorsque son plus fidèle conseillé Nortok ministre de la diplomatie surgit affolé devant lui. Il posa un genou à terre avant de s’exprimer devant son seigneur.

« Grand maitre, nos mages viennent de m’informer par le biais du grand prêtre de la confrérie des adorateurs de Loki que quelques chose d’inhabituel est en train de se passer dans la galaxie. Une importante quantité d'énergie magique est en train de s'amasser quelque part sur la planète Vertana. »

Gorok fit un signe de la main afin que son ministre se relève et prit la parole.

« Mon ami, Vertana est la planète magique par excellence et il est coutume que régulièrement on détecte un surcroit d’activité sur celle si en fonction en général de l’extraction de la fabuleuse pierre de mana. Certains états Vertaniens on peut être tout simplement accru leurs entrainements de maitres mages ne pensez vous pas ? Nombre de guerres sévissent en ce moment. »

« Non Seigneur il n’en est rien … renseignement prit les Féderalis ont réussit à récupérer les cinq sphères en échange de Crysanay la fille du Seigneur Weyrin et ont commencés un rituel qui doit s’achever dans moins de 31 heures. Le Grand Seigneur Sarexiel est en ce moment au siège de la Fédération Galactique afin d’expliquer ceci. »

Gorok palit. Les Fédéralis ont réussit à récupérer les sphères … le rituel est lancé et la débauche d’énergie qui se libère en ce moment dans la galaxie l’inquiète au plus haut point.Mais quelle est donc la finalité de tout ceci ? 31heures c’est court et long à la fois … que devait’ il prendre comme décision pour le bien de son peuple ?

« Nortok, faites préparer ma navette. La seule solution pour essayer d’avoir un minimum de réponse est de me rendre aussi à la Fédération Galactique afin de rencontrer le Seigneur Sarexiel. »

Il se changeât et se dirigeât ensuite vers le spatioport tout en donnant des consignes précises.

« Ne sachant pas ce qui risque de se produire je vous demande d’organiser une éventuelle évacuation de la population. Que les gros porteurs soient prêt a évacuer femme et enfants au cas où. Si nous devons nous résoudre à un exode massif nous n’auront que peut de temps. »

Exode … serait-ce la seule solution pour préserver son peuple ? Fuir ? Abandonner cette galaxie à l’avenir sombre ? Il ne pouvait s’y résoudre mais seul le bien être et la sécurité de son peuple comptait.

Jetant un dernier regard a son conseillé il s’engouffra dans la navette qui le conduisit rapidement à la Fédération. Descendu du vaisseau il se dirigeât d’un pas pressé et assuré vers la salle ou avait lieu les débats. Il fut surpris à la fois par le peu de personnes présentes et par la froideur que laissait paraître le maitre de l’Asherit. Il prit la parole …

« Noble Seigneur Sarexiel, demoiselle Trenia Heqat, vous ne me connaissez point ainsi je me présente a vous, je suis Gorok Seigneur du Defland, maitre d’un état insignifiant de la galaxie et chef de gouvernement de la désormais faction des Drakkars de loki. Je ne suis pas un dirigeant des plus actifs au sein de la corporation et ma présence ici ne relève que des faits qui sont en train de se produire. Vous avez su récupérer les sphères comme vous le désiriez tant. Hier votre rituel à débuter et va bientôt s’achever.

D’où mon inquiétude légitime fasse à ce qui nous attend. »

Il scruta du regard Sarexiel pour essayer de voir en lui une quelconque émotion. Peine perdu ...

« Aujourd’hui vous nous dites que les sphères seront pour nous si je le résume bien soit notre enfer, soit notre paradis … Cruel dilemme. Je ne vous crains ni ne vous hait pour vos actes car chacun en ce monde est libre de suivre la destinée qu’il c’est choisi et en aucun cas je ne vous juge. Néanmoins mon devoir envers mon peuple est avant tout de le protéger envers et contre tout. Aujourd’hui mon peuple se prépare à l’exode pour fuir la galaxie … oui l’exode !!! Qui serais-je si je ne prenais pas de telle mesure dans la situation actuelle des choses ? Ais’ je un autre choix ? Je n’ai malheureusement pas plus de pouvoir que cela. Aussi je vous implore afin que vous nous donniez plus de réponse avant que je ne sois forcé de faire évacuer mon état. »

Gorok se tu en regardant fébrilement sa montre … il ne restait que 24 heures avant l’échéance fatidique.

Auteur : Trenia Heqat
05/01/08 22h39 | 25 Aquan 3726

Les deux protagonistes présents se regardaient, s'admiraient mutuellement. L'apparamment inébranlable Sarexiel et la vraisemblablement fanatique Trenia Heqat. Puis des crampes se firent sentir dans la nuque de cette dernière, et elle fut contrainte de relever la tête. Derrière elle, le pseudo-Ange démoniaque frémit.
Trenia chuchota:


<<Altera, frissonnerais-tu des effets de ta propre magie?>>
<<Ce n'est pas ça...>>


Et la cause de cette réaction apparut aux yeux de l'Enjôleuse: là-bas, au centre de l'amphithéâtre, se présenta Gorok, seigneur du Defland.

<<Tiens, en voilà un qui a le courage...>>
<<C'est qui, celui-là?>>
<<Si tu ne l'as pas vu, mon grand, c'est qu'il nous est ou neutre, ou allié, n'est-ce pas? Ecoutons plutôt ce qu'il a à nous dire.>>
<<Très bien, mais toi, arrête donc de le regarder, tu sais très bien qu'il n'aurait plus rien à dire si ses yeux venaient à croiser les ti...>>
<<Tais-toi, idiot. Je connais très bien mes limites.>>
<<Très bien, Trenia, très bien...je t'aurais prévenue.>>


Et avant même que la flambante brune de l'Aegyptia ne se soit levée pour accueillir l'homme de Defland, celui-ci avait entamé son discours. On perçut la sincérité de sa douleur dans ses propos, sincérité à laquelle même le glacial Sarexiel ne fut pas insensible, bien qu'il le cachât. Mais ce fut le feu qui répondit. Evitant soigneusement de croiser le regard de Gorok, Trenia enchaîna ses mots, très calmement cette fois.

<<Seigneur du Defland, la présence d'un homme de bien tel que vous nous honore aujourd'hui. Peu ont votre mentalité dans cet univers, que la Fédéralis vous la préserve.
Vous vous posez des questions, vous nous posez des questions. Je serai respectueuse de nos compagnons galacticains, et je vais vous éclairer.>>


Ses yeux vrillèrent les siens, une fraction de seconde. La sueur perla sur le front de la jeune demoiselle. Être attentive, il est important d'être attentive, pensa-t-elle.
Trenia continua.


<<Donc vous craignez pour votre vie et celles de vos hommes. A cela je réponds que, même dans le... non c'est impossible que cela arrive... dans le pire des cas... non, inconcevable dis-je. Sachez que nous contrôlons la situation, et d'une main de fer. Les Fédéraliens sont des hommes et des femmes droits, et...>>

Une imperceptible larme entre deux cils...

<<Soit... dans le pire des cas, seigneur...nous nous portons garants d'un gain de temps pour votre exode et celui de tout galacticain. Mais soyez assuré que cela tiendrait d'un miraculeux accident, si je puis dire, que... enfin...>>

Les yeux avides de la foule la scrutaient. Tant de regards à éviter... il fallait qu'elle remette son capuchon, masque de l'intimité. Ses paupières se clorent, puis elle s'exécuta. Partout les quolibets retentirent.

<<Le maniement des sphères pour des âmes peu élevées devant celle du Shadowsong est un ardu exercice, mais, faites-nous confiance, nous sommes prêts.>>

Regarde-nous en face, au lieu de cacher tes yeux!
C'est vrai, ils sont complices de ton mensonge!
Allez, ose affronter notre regard!

<<SILENCE!>>

La foule se tut. Trenia enrageait...comment pouvaient-ils imaginer l'étendue des risques s'ils croisaient son regard? Idiots...

<<Avons-nous...vraiment l'air de... démons?>>

Une main se posa sur son épaule. Douce respiration combla agressif bruit ambiant. L'Enjôleuse se sentait plus légère, mais son pouvoir intérieurement la rongeait. Mais cela, elle devait l'endurer.

A toi, mon ami...A toi de leur dire...de leur expliquer.

Auteur : Hades
06/01/08 12h04 | 26 Aquan 3726

Dans la capitale drakonienne, au sein de la salle du trône, les plus hauts gradés de l'armée, les ministres, l'Impérator Ditis et Lunitari se rassemblaient.
A la demande de Lunitari, le maître des maîtres de la magie, son Excellence de l'ordre des robes blanches, magie neutre et n'interférant que peu, prit la parole


Mesdames et messieurs bonjour,

il y a bien longtemps de cela, notre ordre prit la décision de s'insatller ici, en Drakone, car état neuf et vulnérable. Cet état me paraîssait sage et son peuple pure. Il l'est toujours et mon chèr Impérator, je vous admire pour votre justesse. La seule à changer serait vos problèmes avec le bérichampagne, vous en abusez! comme tous ceux ici présent d'ailleurs, mais soit....
Notre ordre a toujours prôné une magie neutre, prenant part du côté de l'ordre des robes rouges quand trop de mal était fait et prônant dès fois le côté des robes noires, quand trop de bien se répendait.
A présent, j'ai remarqué une force magique en provenance de Vertana, sans toutefois pouvoir dire de quel coin qui s'accumule. Cela ne veut dire qu'une seule chose: quelqu'un est en posession des 5 sphères élémentaires et fait appel à présent au rituel


Tout le monde se regarda, les yeux écarquillés, un léger brouhaha se faisait entendre, les uns disant que cela n'était pas possible, les autres qui s'en fichaient, et d'autres encore qui se demandaient ce qui les attendait.

SILENCE! bande de gueux! voyez cela mon Impérator, si le bérichampagne ne vous était pas collé aux mains, vous seriez au courant! Soit, les sphères ont été échangées contre la vie de la fille de Weryn, chef des Illuminati.
N'ayez crainte mes amis. Le rituel se terminera dans environ 10 heures et ensuite, ensuite......j'en sais rien!


Comment, vous en savez rien! vous êtes un être suprême non? vous devriez savoir!,rétorqua Ditis, assez ennuyé par cela visiblement.

Non, effectivement, j'en sais rien, la seule chose que je sais, c'est que soit, cela sera bénéfique à tous, ou........ou la fin! mais les états de la Fédéralis me semblent corrects. Vous ont-ils jamais menacé? Attaqué? Pillé? JAMAIS! et puis il faut dire que leurs interventions ont été intelligentes et sages, sauf peut-être ce von Helmut, être sans éducation et ô combien être à double facettes!
J'ai la nette impression que pour vous, les Drakonniens, rien ne changera, du moins pas en profondeur. Et pour l'alliance dont vous faites partie non plus d'ailleurs. J'ai bien le sentiment, que les intentions de la Fédéralis sont louables. Et puis, c'est toujours la même chose avec vous, les humains: ce que vous ne connaissez pas, vous détruisez et ensuite vous demandez! quelle absurdité! les Illuminati en ont fait les frais ainsai que le Cercle! voila le résultat d'une bêtise programmée!



[i][b]Les uns et les autres se consutaient, le niveau des décibels augmentait de seconde en seconde, tout le monde se préoccupait à présent de l'avenir.


DU CALME! CESSEZ DE PAVOINER!
De toute façon, rien ne peut être fait et je suis d'avis que la Fédéralis a bien agit! regardez autour de vous.....des alliances qui se déchirent pour des ressources que tout un chacun peut produire soi-même ou acquérir par de bonnes relations commerciales. Des jalousies enfantines. Finalement, je suis content qu'eux ai pris l'initiative! mais je reste toutefois observateur! attendons ce soir et nous déciderons ensuite. Toutefois.......Hades, où es-tu? Hades?


Le grand gaillard arriva. Il était en arrière, en discussion avec le Commandant Shettland.

Hades, tu vas préparer un communiqué que tu enverras à la Fédéralis. Tu résumeras ceci:...........

Tous deux se retirèrent afin que personne ne puisse entendre la conversation. cela dura quelques minutes jusqu'à ce que Hades quitta ces lieux pour se rendre dans la salle des communication holographique.

Mes chèrs amis, c'est ainsi que je vous annonce que l'ordre des robes blanches quitte votre état pour se rendre dans un état ayant besoin de nos services, comme jadis, vous en aviez besoin. Votre état est à présent prêt à se défendre et vous possédez à présent les outils magiques nécessaires à cette fin! mon apprenti, maître Kewon, arrivera ici dans 6 heures et reprendra mon poste de ministre de la magie. Il est très compétent. Sachez Ditis, que je garderai un bon souvenir de mon passage en Drakone et je vous souhaite longue vie. A présent, veuillez m'excuser.

Le viellard leva son long bâton vers le haut, et une lumière blanche s'en échappa, une lueur si belle et pure. Elle envahit toute la pièce, de telle sorte, que tout le monde était aveuglé. Un tourbillon de lumière blanche! quelle splendeur! et puis........rien..............il avait disparu.
L'assemblée resta bouche ouverte....pas longtemps! les discussions reprenaient de plus belle.

Pendant ce temps, dans la salle des communications holographiques.....



_____________________________________________________________


Hades ordonna que l'on ouvre un canal de transmission, vers la fédération

Bonjour, ici le ministre de la diplomatie tochtlienne. Je voudrais un canal pour une retransmission holographique dans la salle où se tien en ce moment un débat avec les états de la Fédéralis.

Une voix féminine se fit entendre, ce qui ravi notre gaillard!

Bien monsieur le ministre. Patientez quelques secondes........voila, transmission dans 30 secondes exactement.

Les secondes passèrent comme des minutes, il faut dire que la patience n'était pas son for!

Bonjour à vous tous,

Permettez moi de me présenter; je suis Hades, ministre de la diplomatie de la Société de Tochtli et ministre des affaires inter-galactiques du Drakone. C'est en tant que ministre tochtlien que je viens à vous aujourd'hui.

Tout d'abord, veuillez accepter mes excuses, si je ne puis me présenter en chair et en os, mais des affaires importantes recquièrent ma présence en Drakone.

Il ne nous a pas échappé qu'une puissance magique d'une grande imortance s'accumulait sur Vertana. Nos conseillers magiques sont incapables de trouver l'origine exacte de cette force, mais nous confirme que ceci est en fait le rituel des 5 sphères, seule puissance capable de générer cela!
Je suis ravi que vous ayez pu soutirer ces sphères aux Illuminati. Cette alliance avec qui nous avons eu es déboires, qui a coûté la vie à des milliers de personnes jadis! nous en avons fait les frais! mais à présent, justice est rendue!
Bien que nous n'ayons eu des relations suivies, vous les Fédéralis et nous les Tochtlis, j'ai bien entendu suivi les affaires en court vous concernant. Il s'avère que vous avez des intentions louables et sages; si tel est le cas, vous avez notre soutien total! néanmoins, vous vous en doutez, nous avons des incertitudes quant à l'utilisation de ce rituel pour le futur.
Je ne vous poserai pas cinquante question, chère Trenia Hequat, nous verrons assez tôt ce que sont vos intentions.
Si justes elles sont, nous nous rangerons de votre côté; la Société de Tochtli a toujours été une alliance qui prône l'équitable, un juste milieu où tout un chacun peut s'épanouir, comme vous apparemment.
Soit, je ne vais pas faire de long discours pour débattre de ce que la justesse et justice sont, car vous le savez, n'est-ce-pas?

Voila, ce discours fut bref, mais ô combien clair. Je suivrai attentivement les évènements de cette salle depuis ma salle des communications. D'ici là, je vous salue et vous souhaite une bonne journée.


Hades s'assit dans le fauteuil à côté du pupitre et attenda si réponse s'en suivrait

Auteur : Aurel
06/01/08 21h15 | 26 Aquan 3726

Et en effet, une réponse vint.

Une communication en provenance de l'état Talisha, informa un opérateur de la Corporation. Transmission dans trois, deux, un... ok.

Un grand écran s'alluma sur un des murs de la grande salle de réunion. Au premier plan, Delmeth de la Federalis, un petit sourire aux lèvres, une lueur d'excitation dans les yeux. A l'arrière-plan, une cinquantaine de mages autour d'un énorme vortex d'énergie, les cinq sphères élémentaires gravitant autour d'eux.

Delmeth s'éclaircit la voix et prit la parole :

Bonjour à tous. C'est avec un grand plaisir que je vous informe de l'imminence de l'achèvement de notre quête. Vous l'avez déjà appris, je suppose, les Illuminatis ont enfin consenti à nous prêter les sphères élémentaires quelques temps. Et le résultat est juste sous vos yeux... D'ici quelques dizaines de minutes, nous aurons achevé le rituel qui permettra un tournant décisif dans notre monde.

Le jeune homme jeta un coup d'œil à l'énergie amassée derrière lui, tissée avec soin par les mages de la Federalis, avant de reprendre :

Je suppose que vous voulez en savoir plus. Bien sûr. Et c'est votre droit ! Alors je pense que le temps des explications est venu. Avec mes compagnons, nous nous apprêtons à invoquer une puissance bienveillante, scellée depuis des millénaires. L'énergie que vous voyez derrière moi est un portail. Non pas un portail tel que vous les utilisez tous les jours pour vous déplacer, mais un portail menant à une autre dimension. Une dimension bien plus éloignée que vous pourriez l'imaginer. Il nous a été extrêmement difficile d'ouvrir ce portail, la puissance des sphères était absolument nécessaire pour traverser les barrières qui séparent notre dimension de celle de la force qui s'apprête à nous sauver. Oui, c'est bien cela, nous sauver. Une fois qu'elle sera parmi nous, c'en sera fini de toutes nos difficultés. Un avenir radieux s'offre à nous. Tous, qui que vous soyiez, anciens ennemis ou précieux alliés, vous devriez vous réjouir avec nous, la Federalis, car d'ici une heure toutes les batailles, toutes les disputes seront oubliées. Nous serons de nouveau unis sous une même bannière. Celle de l'humanité. Tous ensemble, nous vivrons dans un univers devenu parfait.

Delmeth s'était laissé emporter par son discours, il se tut, haletant, reprenant peu à peu son calme. Enfin, il ajouta doucement :

Oui, d'ici peu, nous serons sauvés.

Mensonges !


Les dignitaires assemblés firent volte-face pour assister à l'entrée dans la salle de réunion d'un jeune homme essouflé. Ses vêtements étaient couverts de poussière, comme s'il venait de faire une longue marche. Sans attendre, il grimpa en quelques enjambées sur une estrade, et clama d'une voix magiquement amplifiée :

Ne l'écoutez surtout pas ! Pour une fois, s'il vous plait, juste cette fois, faites-moi confiance. Les plus anciens d'entre vous savent que quand j'affirme qu'un danger est proche, je ne mens pas.

L'orateur sembla alors devenir flou, changeant peu à peu d'apparence. Quelques secondes plus tard, c'est l'Archimage déchu Shingaz qui se tenait devant l'assemblée. Il avait dirigé le conseil plus de dix ans auparavant, avant d'être accusé de traîtrise. On l'avait vu réapparaitre aux côtés du Shadowsong avant de s'évanouir dans la nature lors de la chute de celui-ci. Tout le monde le considérait maintenant comme mort. A tort, apparemment.

Oui, c'est bien moi, reprit-il. Asakaï Shingaz, de retour une fois de plus. S'il vous plait, écoutez-moi, les questions viendront après.

Quelques gardes de la Corporation firent mine de s'approcher de lui, menaçants, mais un Grand Conseiller présent dans la salle leur fit signe d'attendre. Lui aussi paraissait préoccupé par les actions de la Federalis.

Voyant que personne ne semblait sur le point de s'interposer, Shingaz s'exprima à voix forte :

Je ne serais pas ici si la situation n'était pas d'une extrême gravité, prêtez attention à mes dires. Souvenez-vous des situations désespérées où vous aviez été conduits pour ne pas m'avoir écouté. La Federalis est dangereuse. Non pas parce que leurs intentions sont mauvaises, non, j'en connais certains et je sais qu'ils n'auraient pas voulu ce qui va arriver.

Depuis l'écran où il apparaissait toujours, Delmeth interpela Shingaz :

Puis-je savoir ce que vous nous reprochez... Archimage en fuite ?

Ce que vous invoquez est bien un portail. Mais savez-vous réellement où il mène ?

Bien sûr, je vous...


Shingaz leva la main, réclamant le silence d'un geste impérieux.

Pour ceux qui ont voyagé dans le Voile ou écouté les récits qui le décrivent, il y a dix-neuf univers parallèles. C'est faux. Ou plutôt, incomplet.

Le Conseiller présent dans la salle interrompit Shingaz :

Est-ce bien le moment d'évoquer ces questions pointues sur le Voile ?

C'est tout à fait le moment, oui. En effet, dix-neuf mondes sont accessibles. Mais à l'origine, ils étaient vingt-deux. Les trois derniers ont été définitivement scellés il y a plusieurs milliers d'années. Savez-vous pourquoi ? Les créatures qui les occupent sont extrêmement dangereuses. Dangereuses à un point que vous ne pouvez même pas imaginer. Delmeth de la Federalis, observez votre portail. Comprenez-vous les symboles que vous avez tracés pour l'ouvrir ? Conseillers, comprenez-vous le rituel de la Federalis ?


Seul le silence répondit à Shingaz, aussi continua-t-il :

Bien sûr que non, car cette magie n'appartient pas à notre monde. Tout autant que vous, je suis incapable de la comprendre, et plus encore de la maitriser. Alors dites-moi, Delmeth, d'où vous vient cette connaissance ?

Delmeth parut légèrement troublé, puis se reprit et voulut répondre, mais Shingaz l'interrompit :

Avez-vous remarqué cette lueur soudaine dans son regard ? Comme si quelqu'un lui avait soufflé quelque chose dans une oreillette. Sauf qu'il n'a PAS d'oreillette. Ne comprenez-vous pas ? Les créatures habitant le monde que vous vous apprêtez à ouvrir vous influencent ! Elles vous ont corrompu, Delmeth, vous n'êtes plus maitre de vos actes ! Tout comme vous autres, membres de la Federalis, vous êtes manipulés pour ouvrir ce portail ! Depuis des millénaires, ces créatures sont scellées. Oh, bien sûr, il y a quelques fissures dans leur prison, assez pour en laisser passer quelques unes, mais le gros est maintenu prisonnier. Et vous, Federalis, vous vous apprêtez à leur ouvrir une énorme porte vers notre monde ! Savez-vous ce qu'elles sont ? Bien sûr que non. Même moi qui suis un Gardien, un gardien de tout ce qui vit, dans ce monde et les autres, je n'ai aucune idée de ce qui s'apprête à atterrir parmi nous. Ma seule certitude est que leur dimension n'a pas été scellée pour rien. Ils ont été enfermés car ils sont une des pires menaces qui puissent peser sur ce monde. Je vous en conjure, Federalis, interrompez votre invocation.

Vous vous trompez
, répliqua tout net Delmeth. Nous n'apportons que du bien. Et nous vous le prouverons.

A ces mots, la liaison vidéo fut coupée.

Shingaz se tourna vers l'assemblée :

Vous devez les arrêter. L'invocation a lieu sur le Talisha, dépêchez-vous de l'interrompre ! Ils ont besoin des sphères, reprenez-leur ! S'ils parviennent à ouvrir ce portail, le sang de vos peuples coulera, il sera impossible de contenir la vague de mort qui va déferler sur vous !

Auteur : Trenia Heqat
06/01/08 21h50 | 26 Aquan 3726

<<SHINGAZ!

Ce ne sont que foutaises! Vous m'entendez?! FOUTAISES. Vous tous, ci présents, allez-vous écouter cet homme qui jadis nous trahit tous? Pensez-vous vraiment à cela? La malléabilité de votre esprit me répugne...>>

<<Pourtant, il y a peu, elle vous ravissait, n'est-ce pas, Heqat?>>

<<Sont-ce encore là des paroles en l'air, Archimage?>>

<<Pas du tout, il me semble que vous vous fûtes bien accomodée de leurs faiblesses quand elles firent votre force. Vous avez manipulé les Illuminati, pour un monde dit meilleur...y pensez-vous vraiment?>>

<<Bien sûr que non, les Illuminati nous ont donné les sphères avant tout parce qu'ils le devaient! Nous nous devons de sauver cet univers. L'entité que nous allons invoquer nous soutiendra, comme l'a dit Delmeth, et les symboles du portail ne sont que formules alchimiques tirées des arcanes les plus anciennes de notre culture qui confirment mes dires, pauvre ignorant. J'ai moi-même contrôlé l'inscription tracée, il y est inscrit:

Ô toi, créature de lumière,
Ô toi qui de ce monde nous appelle,
Viens en ce monde, rend-le droit et fier,
Car ton arrivée à ce monde donnera des ailes.

Nous t'invoquons ce soir en notre sein,
Afin de...>>

<<Il suffit. Je connais parfaitement ces lignes. Il y a longtemps, ma main les effaça. Les arcanes furent écrites par de dangereux démons, qui les disséminèrent en cet univers en prévention de leur exil, et j'ignore comment vous vous en procurâtes car je croyais m'être assuré de leur totale destruction, mais la lumière qui y est cité doit vous aveugler. Vous êtes possédés, fermez votre esprit et ouvrez donc les yeux!>>


Trenia semblait troublée, derrière elle, Sarexiel semblait dans le même état qu'elle. Elle foudroya Shingaz du regard, davantage pour lui reprocher le doute qu'il avait fait naître par la probable véracité de ses faits que par son attitude négative.

<<Ecoutez, en admettant que vous ayiez raison, ce qui serait stupide, car nos chercheurs ont étudié toutes les possibilités, nous contrôlons la situation. Chaque Fédéralis est doté d'un énorme pouvoir, et nous sommes aptes à gérer toute crise, ne croyez-pas que nous nous sommes aventurés dans cette périlleuse aventure par hasard, d'ailleurs je...>>

<<Oh vous vous méprenez...>>


Shingaz eut un petit rictus, davantage dû à la nervosité qu'à la moquerie, et leva les yeux vers les deux Fédéraliens.

<<Ce sont eux...eux qui vous ont donné ces pouvoirs, tout comme votre assurance.>>

L'Enjôleuse semblait déstabilisée...comment ne pas l'être? Elle tremblait de tout son corps, mais ne le montrait que peu. Mais malgré ses efforts, le gris de ses yeux s'intensifia...et ses nerfs lachèrent.
La force aegyptianne chuta. Bientôt beaucoup en feraient de même, et ce, partout dans l'univers.

Auteur : defland
06/01/08 21h53 | 26 Aquan 3726

Talisha !!!! c'est donc la que se déroule le fameux rituel !!! qu'allait'il se passer maintenant que tous ses esprits échauffes connaissaient le lieu de la cérémonie ?

Gorok ne savait que penser de l'intervention des derniers orateurs ... le bien le mal , le salut , la fin du monde .... et son peuple prêt a l'exode ... le temps passe et il en reste peu. Pas le temps de réfléchir plus. Il quitta la salle promptement pour rejoindre son chasseur et direction Talisha.Si une décision rapide doit être prise il se doit d'être au plus prés de l'évènement.

une fois au poste de pilotage il entra les coordonnés de la planète Vertana et envoya une communication sur son état.

Nortok, ici Gorok activez les préparatifs je me rend sur Talisha les choses s'accélèrent. Si vous n'avez pas de mes nouvelles dans 1 heure commencez l'évacuation. Que Loki vous protège ...

Auteur : Hades
06/01/08 22h05 | 26 Aquan 3726

Ainsi le seigneur déchu Shingaz était à nouveau de retour! quel remue ménage, tout ce beau spectacle orchestré par Delmeth, parti en fumé à cause d'un être plein de panique! mais comment sait-il lui ce qu'il y a derrière ce voile?

Des questions en soulèvent d'autres.

Hades quitta la salle des communications et s'en alla informer l'Impérator.


Seigneur Ditis, j'ai du nouveau! les sphères sont en Talisha, sur Vertana. Le Seigneur Delmeth s'expliqua lorsque un paniqué, Shingaz fit irruption

Hades lui expliqua en détail les évènements.

Shettland! Shettland! mais bon sang, où es-tu? Lache cette bouteille, pas le temps de boire! il faut que tu envois un chasseur de reconnaissance à la vitesse grand V en Talisha. Qu'il rapporte ce qu'il voit et qu'il observe! surtout rien de plus hein! ON OBSERVE! COMPRIS!

Toi, bouffon, viens ici! va me préparer la salle des communications pour un message sur Talisha.




Ditis entra dans la salle holographique, s'assit sur le sofa et se connecta avec la salle de la Fédération.

Bien le bonsoir mesdames et messieurs,

Finalement, vous vous expliquez, quoique des questions subsisitent. Comme mon ministre des affaires inter-galactiques vous l'avait dit, notre alliance se montre plutôt neutre à amicale.
Toutefois, permettez moi de souligner l'attitude de Shingaz, je le croyais fini celui-là! a-t-il raison? Ses dires sont-ils fondé? De grâce libérez vous! de toute façon, rien pour le moment ne peut vous faire vasciller.

Répondez nous afin que toute question reste à jamais enfuit dans les méandres du vide! les réponses ne demandent qu'à se libérer.

Que faisais ce Shingaz chez vous? Comment savait-il?


L'hologramme de l'autre côté, dans la salle, resta afin de pouvoir entendre la suite.


[HRP: mince, vous avez été plus vite! mon post devrait être après celui d'Aurel pour plus de cohésion]

Auteur : Aurel
06/01/08 22h08 | 26 Aquan 3726

A ces moments, le visage de Shingaz se ferma.

Trop tard... commenta-t-il doucement. Les Federalis ont réussi. Maintenant, il va falloir lutter pour notre survie. Veuillez m'excuser, je dois aller m'informer sur la menace. Nous nous reverrons prochainement.

Et l'ancien Archimage disparut dans une lumière aveuglante.

Auteur : Alactrir
06/01/08 22h23 | 26 Aquan 3726

Le départ de Shingaz laissa la foule dans un silence horrifié. Alors qu'un Seigneur aller prendre la parole, un homme en sang prénétra dans la salle en courant

Mes frères je suis le capitaine Eisenhorn du croiseur d'attaque Corpus, je reviens de l'état Ekelia. Il nous faut créé une alliance pour résister aux flottes de l'Ekelia! Pardonnons aux Fédéralis pour leur erreur et protégeons ensemble la galaxie ou nous mourrons seuls! Ils possédent des armes surpuissantes, mes hommes n'ont rien put faire...

Sur ses mots, une écume rougeatre apparue à la comissure de ses lévres, il rendit son dernier soupir sous les regards médusés des dirigeants des autres états.

Auteur : Duanration
06/01/08 22h30 | 26 Aquan 3726

L’hideux tyran c’était précipité pour rejoindre le Siege de la Corporation et ce fut d’un pas brute et rapide qu’il se précipita dans la salle, suivit de prêt par Sébastien-Philippe.

Ah les infectes pourritures ….

10 ans semblaient s’être écoulé pour le corps du monstre. Von Helmut avait son œil valide comme révulsé, il avait doucement sombré dans la folie, et la colère avait aujourd’hui pris le dessus.

Ah… C’est comme ca ! Je les ais reconnus ! C’est eux ! Immondes ! Ces…. Salopars, ce sont les Ekeliens… Ils… Ils ont repris toute la puissance que l’on avait… Ils ont osé… Ils nous ont manipulé ! Les chiens ! Ils vont tous nous massacrer ! Ils… Ils se planquent dans de foutues armures, des robots… des monstres…Ou… Peut-etre n’importe qui …

Von Helmut fixa tour à tour plusieurs personnes.

Hein ?! C’est… C’est …

Le tyran sorti avec une vivacité nerveuse une arme de son uniforme… Et il tira.
…Du sang, un homme s’ecrasa au sol dans un long rale.


Vous tous ! Crevez !!!

Et l’infâme tira tout autour de lui encore et encore... Sous les hurlement de Sébastien-Philippe affolé..

Auteur : Nayade
06/01/08 22h36 | 26 Aquan 3726

Crysanay fut très vite remise de son enlèvement, d'autres évènements bien plus importants venaient de se produite

Ah la Fédéralis... Voilà quelque chose, que l'on ne le leur pardonnera certainement pas ! Mais plus pressant, aider nos confrères, alliés ou ennemis, face à ce fléau, essayer de sauver ce qui peut encore l'être.

Crysanay prit les choses en mains. Une fois revenu sur son état, et ayant pris connaissance des récents incidents, somma son second, le commandant Pudge, de préparer un vaisseau en direction du siège de la corporation

Arrivé là-bas, tout se passa vite. Elle entra dans la pièce ou se passait l'action. Une sale emplient d'hommes et de femmes sous le chocs, un homme a terre, du sang...

Elle vit cet homme, toujours aussi laid et répugnant. Et là..., cet affreux idiot était en train de tirer sur tout le monde.

Au moment même où celui-ci la remarqua, il se dirigea sur elle, comme une flèche, arme à la main. Il l'avait toujours méprisé.

Légitime défense, quelle belle occasion de vengeance .

Crysanay sortit un couteau, se baissa, coupa profondément la cuisse de Von Helumt.
De fureur il se retourna et voulut lui assener un coup de cross, mais elle lui trancha le bras.

« Ah ! Voilà qui est fini, vous périssez si bravement » lui murmura elle dans un sourire.

Des larmes se mirent a perler aux yeux de l'homme a genoux devant elle, colère ou bien tristesse? Despespoir? Douleur? Regrets?

Elle le termina en lui tranchant la gorge.


« Il ne fera plus de mal, il en a assez fait. »

Les gens dans la salle étaient choqués, étonnés, mais sensiblement soulagés de la perte du monstre qui venait de tuer l'un d'entre eux...

Auteur : Duanration
06/01/08 22h53 | 26 Aquan 3726

Péta…

Von Helmut s’ecrasa au sol, encore quelques soubressaut, puis, plus rien…
Sébastien-Phillipe avait été éclaboussé par le sang du monstre qu’il essuya avec maladresse. Un éclair survint dans ses yeux et tandis que le cadavre de son maitre était emporté par les gardes, le sourire aux lèvres le nain s’exclama.


Mesdames, messieurs…. Me voici désormais dirigeant de la Duanratie, en tant que tel je décide d’abandonner tout les conflits et d’oublié toutes les tensions que mon pays à pu connaître.
Mais… Le temps n’est pas à la diplomatie… Quelque chose de très grave vient de se produire… Je n’ais que peu d’information concernant ce qui vient d’apparaître mais je vais vous livré mon peu de connaissance.


Le gnome parvint tant bien que mal à gardé son équilibre, une chute serait malvenue pour sa prestance.

Nous… Les Fédéralis, avons crée un portail... Et je crois savoir ce qui est en train d’en sortir. Mon mai… Hum, le monstre qui était il y a encore quelques minutes à la tête de la Duanratie, Von Helmut était en train d’écrire ses mémoires et un passage parle des êtres qui traversent actuellement le portail maudit…
Ils se nomment les Ekéliens… Les dirigeants des Etats Fédéraliens les connaissent depuis longtemps… Mais ne savent apparemment pas à quoi ils ressemblent, en effet, ils ressemblent à des robots... Ils ne savaient pas non plus que c'etait eux ... Nos soit-disant sauveurs... Tout ce que je peux vous dire… C’est que leur seul but est de tous nous massacrer…

Auteur : Makhno
06/01/08 23h23 | 26 Aquan 3726

Le Bakta Makhno suivait , a l'instar de tous , les discussions , les cris , les mises en garde avec attention. Il reussi tant bien que mal a elever la voix afin de se faire entendre.

Chers dirigeants,

Loin de moi l'idée de jouer aux rabats-joies mais arretez!!! Vous passez votre temps a vous foutre allegrement sur la gueule , massacrant ainsi des millions et des millions de vies humaines depuis des eons!

La Makhnovtschina ne voit pas , pour l'instant , l'interet d'arreter une force qui , somme toute , ressemble a tellement de seigneurs de cet univers. Nous defendrons nos alliés et ce sera tout.

Soit vous vaincrez peut-etre cette nouvelle menace. Et aprés? Quelle difference pour les petits etats? Vous reprendrez vos guerres mesquines , vos massacres et la roue du temps continuera de tourner!

Tres peu pour nous!

Bon courage a vous tous messeigneurs...


Makhno s'en alla sans aucun remord car il n'attendait plus rien sinon des insultes a propos d'un depart qui serait consideré comme lachete par tous ces virils guerriers.

Auteur : Lullaby
07/01/08 00h37 | 26 Aquan 3726

Seigneur Makhno, permettez moi de vous suivre.

Je suis là depuis un certain temps, transparente... et j'écoute une fois de plus les mêmes discours : promesse d'une nouvelle vie, espoir que la vilénnie disparaisse et que se passe-t-il ? toujours la même chose... nous pousser à nous réunir pour vaincre une fois de plus des forces incommensurables qui ont décidé que notre vie individuelle ne valait rien.

Pour ma part cela suffit.
Je ne parle qu'en mon nom et en aucun en celui de mes Compagnons, vous me voyez juste fatiguée et persuadée que jamais rien ne changera.


Lullaby referma son mante*u sur elle et après un regard sur l'assemblée se dirigea vers cette porte qui d'un seul coup lui parut immense et menaçante.

Auteur : Namaj Vüenthal
07/01/08 01h12 | 27 Aquan 3726

S'installa la nuit permanente
Sons exacerbés qui me hante
Parler je pense pratiquer
A cette foule qui veut discuter

D'une longue et noire veste vêtu
Je m'assis essoufflé et fatigué
avec qui tourne ma tête
en repensant à cette jolie petite bête.

Une étoile scintille


On mange par petits morceaux
L'espoir qui s'enfuit au trot
Ainsi que nos promesses
Les belles, d'espoir et de richesses.

Les jours où, auprès du feu,
On échangeait nos voeux
Quand on nous laissait rire et jouer
Tous les jours de l'année.

Ces jours n'existent plus que la nuit
Ou pendant un jour de pluie
Lorsque l'on se perd dans nos rêves
Ou nos pensées de trêves.

Bien que la clémence
ne remplit pas les cieux
les étoiles sont libres, sans appartenance
à mille lieues du pouvoir des dieux.

Quand le phénix sort de ses cendres,
Il lui manque un bout de sa flamme
Qui brille au fond de son âme.
Pour la retrouver, où faut-il se rendre ?

Que les feux qui brûlent près de toi
Soient attisés par tes atours de velours
Et soient éteints par notre amour
Qui dans l'eau se noie.

L'attente est trop longue
La lune change trop vite
On ne peut attendre cet onguent
La joie est trop petite.

Que la musique du piano
S'envole dans les airs
Pour apaiser l'envers du revers de la mer
Et noie ces gens qui ont l'esprit restreint comme un noyau.

Le grand conseiller
Aveugle était entré
D'un lointain voyage
Pour que les souvenirs ne soient que nuages

Une étoile scintille
Ses yeux brillent
A l'épreuve du canon
Les assoiffés vaincront
Et dans la joie
le grand conseiller verra



[hrp : je prend le rôle du grand conseiller et n'implique pas le personnage qui dirige mon Etat]

Auteur : Sarexiel
07/01/08 01h38 | 27 Aquan 3726

Dans la cohue, tout le monde avait oublié le sujet de la discussion… Tout le monde parlait à haute voix, un brouhaha immense avait envahi la salle, même après que les gardes de la corporation aient évacués les morts et les blessés. Et dans tout ce capharnaüm, la disparition de Sarexiel était elle aussi passée inaperçue…

Le seigneur Makhno avait réussi un tant soit peu à ramener le calme et prendre la parole, ce qui arrangeait bien notre… Comment dire… Nouveau venu n’est pas le terme exact, mais nous nous en contenterons…



Euhh… Messieurs… S’il vous plait… J’aimerais… Euhhh… Parler ? C’est possible ? Vous voulez bien m’écouter ???


Les gens regardaient ce nabot qui voulait parler… Qui était-il ? Personne ne semblait le connaître… Dirigeait-il un état ? Probablement pas, il n’en avait ni le charisme ni les talents à première vue… Et puis soudain, quelqu’un s’exclama :


Regardez, c’est l’un des dix mages ratés… Vous vous rappelez ? Ceux qui se sont lamentablement vautrés au concours de magie, le concours que personne à part eux n’a raté…

Ehh mais oui… C’est un de ces minables… Mais que veut-il…

On dirait qu’il veut parler…

Lui ? Mais sait-il au moins parler ?



Les moqueries volaient en tout sens… Le pauvre Altera ne savait plus où se mettre… Tout le monde le montrait du doigt, riait… Il fut même bousculé intentionnellement, poussé, on lui cracha dessus…
Soudait, alors que personne ne s’y attendais, un immense froid envahit la pièce… Tous se retournèrent, s’attendant à voir pénétrer Sarexiel qui les avait habitués à ce genre d’entrée en trombe… Mais non… Sarexiel était bien la, mais il se tenait au milieu de tous, là où se trouvait Altera quelques secondes auparavant.



Vous comprenez maintenant ? Pauvre fous. Pour qui me prenez vous ? Vous me traitez de mage raté, alors que je vous ai tous dupé pendant plusieurs mois ? Oui, je suis Sarexiel… Ou tout du moins, j’ai usurpé son identité. Je me suis servi des légendes pour pouvoir m’imposer… Et la réaction que vous avez tous eut me le confirme, j’ai bien fait d’utiliser cette ruse, sinon je n’aurai eut aucune crédibilité… Maintenant, à vous de voir si vous préférez avoir en face de vous le « minable mage raté », ou si vous préférez Sarexiel et le froid qui l’accompagne…


Le silence s’était fait… tout le monde était abasourdi… Comment avaient-ils pu être trompés par lui ? Peut-être n’était il pas si minable que cela après tout… Et puis, il est l’un des membres de la Fédéralis… Peut-être qu’il peut apporter des réponses… Les dirigeants présents indiquèrent qu’ils étaient prêts à écouter Altera plutôt que Sarexiel… Ce dernier stoppa alors son illusion et se montra sous son apparence réelle aux yeux de tous.


Euhhh, bien messieurs… Vous avez fait le bon choix il me semble… A la vue de ma supercherie, je ne pense pas que les grands conseillers auraient continué à m’autoriser ce froid dans la corporation… Les pauvres, ils croyaient qu’il était nécessaire à ma survie.

Très bien, euhh, tout d’abord… Je… je vais vous demander de m’excuser si… Comment dire… Enfin, je n’ai pas les qualités oratoires de Sarexiel… Mon… sortilège me permettait aussi de m’exprimer mieux… plus… clairement, si je puis dire.

Voila, je vous dois des explications… Nous avons… enfin… les membres de la Fédéralis… Et puis non, je ne peux parler qu’en mon nom… Comme je le disais donc… ou plutôt comme je ne le disais pas… J’ai été envoûté ou dominé ou encore corrompu, voila le bon mot… j’ai été corrompu par ces Ekeliens… Pour des raisons que je n’ai pas à expliquer ici, je les ai rencontré il y a de cela quelques temps… Cela fut une horrible expérience… Je pensais que cela resterait un mauvais souvenir… Mais… apparemment pas.

Je ne sais pas ce qu’ils nous ont… Euh, je veux dire ce qu’ils m’ont fait… Mais petit à petit, ils ont pris possession de mon esprit… Et… ce n’est pas que je ne me contrôlais plus… J’assume parfaitement mes actes… Mais je n’étais plus vraiment moi-même… c’est comme si une voix me parlait dans ma tête… me guidait… Comme si les sphères étaient nécessaires à ma survie… Cette voix nous disait également que tout était bon, que tout irait bien pour notre monde, que nous ferions son bonheur…

Et puis… Juste avant de relâcher son étreinte… Cette puissance nous a… Pardon, elle m’a… comme… confié certaines choses… Elle est… le mal absolu… Lord Shingaz avait raison… Totalement raison ! L’Ekelia veut notre mort… Il faut lutter… Il faut les détruire… Sachez que je serais de votre coté… Les Ekeliens m’ont trompé… Ils le paieront…

Et comment te faire confiance ? Tu nous disais que tu apporterais le bonheur avec tes sbires, et qu’avons-nous ? La pire chose qui aurait pu nous arriver… Qui nous dit que tu ne nous mens pas de nouveau ?

Mais… euhhh… je n’ai que… ma parole… Rien de plus…

Alors dis nous comment vaincre cette horreur !

Si je le savais… Croyez-moi, je vous le dirais…

Croyez-moi, croyez-moi… t’as pas d’autres mots à la bouche ? Comment te croirions nous après ce que tu viens de faire ? Dégage de là, minable, mage raté, ordure !!!!



La foule commençait à se resserrer sur lui, les gens se faisaient menaçants… Puis il prit un coup, puis deux… Il ne dut son salut qu’a son sortilège… Il fut obligé de relancer son illusion… Mais il accentua le froid… Il l’accentua à un point tel que ses agresseurs se figèrent presque sur place tellement ils furent surpris… Ce froid était si intense qu’ils prièrent vite Altera d’arrêter cela… Il accepta, à la seule condition que plus personne ne le menace…


Maintenant que vous êtes calmés, écoutez moi… Il nous faut trouver des réponses aux questions… Evaluer la menace précisément… Vous connaissez le dicton, si tu veux vaincre ton ennemi, il te faut le connaître… Tout ce que nous pouvons faire pour le moment est de rassembler des éléments sur l’Ekelia… Nous devrions aussi savoir exactement ce qu’il arrive aux états corrompus… Pouvons nous utiliser cela à notre avantage, ou au contraire, devons nous empêcher la prolifération de cette épidémie… renseignez vous, trouvez tout ce qui peut servir… Nous devons également prévoir de nous rassembler, d’unir nos flottes pour pouvoir mieux taper le moment venu, si nous devons passer par ce chemin… A ceux qui ont des purificateurs sur leurs terres, mettez les à l’abri… Il ne faut pas les perdre bêtement tant que nous ne savons pas quel est leur rôle exact…

Messieurs, je n’ai plus rien à ajouter… Enfin… Je crois… Si j’ai d’autres informations… Je vous les transmettrais. En attendant, bougez vos fesses, la menace ne sera pas vaincu si facilement… Soyez prêts à tout, il se peut que l’Ekelia nous réserve encore des surprises…


Altera s’arrêta sur ces mots… il semblait épuisé… sans le « soutient » des Ekeliens, il lui était beaucoup plus difficile d’utiliser son sortilège, cela le fatiguait énormément. C’est à ce moment la qu’il se rendit réellement compte que sans l’aide de cette puissance qui lui avait été « prêtée », il n’aurait rien pu faire en ce bas monde… Même s’il s’agit la d’une des pires catastrophe que la galaxie est connue, sans elle, il serait probablement encore en train de chercher un boulot à droite ou a gauche, dans l’anonymat…