Archives du Conseil > Histoire d' un etat a part entière...

Auteur : Aeon
13/12/06 16h44 | 12 Aquan 3725

Partie 1:

Histoire de l’état Titans World, un état reconnu, par son adjoint :

C’était un paysan, peu riche, à qui on proposa une terre, une terre qui était « saine », qui n’était pas souillée contrairement à celle que ce paysan avait eut auparavant, et surtout un détail, qui le changeait vraiment: c’était la grandeur de cette terre. Elle était immense, des milliers de kilomètres inhabités.

Le commencement fût très dur, le paysan pauvre de lui, était obligé de travailler très dur pour entretenir ses terres vastes et belles. Cependant l’envie était très forte et il continua à travailler très dur avec l’aide de ses drones, qui augmentaient chaque jour avec le nombre de ses usines, ce qui lui remontait le moral.

Un jour, le 36 kalagan 3650, une idée lui vint à l’esprit: faire de ces terres un état. Chaque paysans rêvaient de devenir un jour dirigeant de son propre état. Il fit construire son état sur ses terres, il le nomma Titans World: titans qui signifiait maître et world pour monde. Il espérait ainsi être le chef de ce monde injuste dans lequel il vivait.

Au fur et à mesure du temps qui s’écoulait, la puissance de son état augmentait. Il se frottait maintenant aux plus fort, voir même à plus fort que lui, ce qui lui coûta de nombreux dégâts, mais cela ne le dérangeait pas plus que ça …

Un jour resta gravé dans sa mémoire, c’était le jour, où il vit apparaître une flotte, une flotte si immense que celle-ci créa une immense ombre sur son état.

Ce jour là, il fut marquer d’un blanc, il préparait son armée, toutes les flottes qu’il avait à disposition sortaient de leur hangar d‘une vitesse excessive. Une lueur de colère monta en lui, lui qui était un homme sage et respecté, ne comprenait pas qu’on l'attaque…

Il se disait: « peut être une flotte qui se trompe d’état, ou alors une flotte commerciale ». Il répéta cela jusqu'à ce que la flotte atteint son état, quand il reçu un message:« Bonjour cher empereur, non, je ne suis pas venu pour faire des échanges, mais bien pour vous montrer que vous ètes faibles …

La colère monta alors en lui, tout le monde autour de lui senti cette colère monter … puis quelque instant après il s’exprima « Voyez ce que les autres états, nous ont fait subir, et c’est pour combattre cela que j’ai choisi ma voie, celle de combattre tous ceux qui se mettront en travers mon chemin, alors, c’est à vous de décider: soit vous vous battez en hommes, soit, vous devenez les esclaves de cet homme immonde qui vient marcher sur nos terres! »

Après cette prise de paroles du capitaine, tout le peuple ainsi que le guerrier, s’exclamèrent « A mort l’attaquant ! »

C’était prêt, toute les flotte étaient alignées. Devant eux, la flotte ennemie, les attaquants et les défenseurs étaient de force égale … Cependant le capitaine savait qu’une seule chose pouvait faire la différence, pour cela il avait organisait un plan …

L’heure de l’affrontement avait sonné, les deux armées avancèrent, quand tout à coup un bruit sourd éclata: un missile avait percer les troupes attaquante. Le capitaine en profita pour faire avancer ses flotte et détruire sans aucun mal cette flotte minime qui restait, mais pour montrer sa colère et sa méchanceté, il fit tuer le chef des flottes adverse, et le fit brûler sur le bouché de la place publique.


Après cette bataille, le capitaine fût sacré empereur de l’état Titans World, et si se fit appeler « Empereur of the World »…

Les jours passèrent, les rumeurs couraient, des rumeurs disaient même, que la flotte détruite se vengerait de l’attaque de l’empereur, mais notre empereur, se fichait de ces rumeurs …

Un jour, le 36 aquan 3698, le ciel s’assombrit d’un coup, le vent se déchaîna emportant avec lui toute sorte d’objets. L’empereur repensa à cette attaque surprise qui l’avait mit en colère. Soudain, la flotte arriva, sur le coté il vit des centaines de missiles. C'était trop tard, la fin était proche, il eut juste le temps de rassembler de nécessaire et de fuir, sur un autre état, laissant derrière lui son peuple à la mort certaine …