Archives du Conseil > La fin d'un règne... le début d'un renouveau.

Auteur : Siprios
26/12/07 13h52 | 15 Aquan 3726

Un petit Homme arriva a la corporation, il avais une mine affreuse. Il demanda à l'accueil un pass pour ouvrir une nouvelle salle. Il y entra, tremblant de tous ces membres. Il commença par quelques mots

Bon..Bonjour, je... hum... je vais euh vous raconter les derniers évènements euh qui s'est euh produit au Nerocia...

Il commença son discourt.

Le 10 Aquan 3726, tard dans la soirée, Lixia et Siprios font le décompte des bénéfices du jour. Leurs nombreux pillages de la journée avaient rapporté énormément...

Nous pouvons être fier d'avoir réussit à bâtir un tel empire. Nous croissons énormément et nos scientifiques travaillent très dur, il conçoivent une unité mécanique volante rivalisant contre quelques dizaines de cuirassiers.

Oui, nous pouvons être fier, on a également ...

Une pluie d'explosion s'abattit sur les usines et résonna dans la vaste pièce où se trouvais Lixia et Siprios. Tout deux coururent vers la plus proche fenêtre. Une horde de mages commença à détruire les bâtiments dédiés à la recherche.

Vite, il faut savoir qui nous attaque!

Siprios couru vers l'ordinateur principale, poussa le technicien au passage.

C'est Mikanésia! il n'a pas dût aimer que l'on tape son protégé aujourd'hui.

Hein? Il rase pour seulement 475 malheureux maîtres-mages! Je me vengerai... je pillerai son protégé, je le raserai même si il le faut!

Après de très longues minutes, les bombardements cessèrent...

Sortons voir ce qu'il tient encore débout.

Non, nous n'avons pas que ça a faire! Techniciens! Faites moi un rapport détaillé des structures perdues! Et plus vite que ça!

Bien impératrice.

Il faudrai que tu te calme, ce ne sont que quelques bâtisses, on a souvent perdu cela...

C'est bien pour ça, on en a que trop subit sans réagir, il est temps de montrer notre force... frappons fort!

Ils passèrent tout le restant de la nuit a échafauder plusieurs plans de bataille. Ils passèrent tout le matin a encourager tous les soldats qui partiront très bientôt au front...

Soldats! Lixia et moi-même avons conçus des dizaines de plans de bataille. Mais aujourd'hui, nous n'en utiliserons aucun, le protégé du Mikanésia, responsable de la perte de toutes structures de votre empire, a positionné sa flotte mère en blocus de son état. D'après nos espions, elle est composée de ceci :

Sur les lunettes derniers cris des soldats s'affichèrent :
* Techno-guerriers : 184
* Saboteurs : 29
* Chars laser : 254
* Chars à plasma : 849
* Chars nucléaires : 1199
* Mages terre : 4637
* Mages métal : 4637
* Mages eau : 4637
* Mages bois : 4637
* Mages feu : 4637
* Invocateurs : 5000
* Mages offensifs : 1096
* Gros porteurs : 200
* Chasseurs : 1000
* Bombardiers : 75
* Croiseurs : 220
* Cuirassiers : 8
* Leurres : 3764
* Leurres aériens : 1880

Nous n’aurons que très peu de perte. Mais nous y gagnerons beaucoup! Nos techniques de combats s'amélioreront a grand pas! Soldats. Prenez place dans les transports, les gros porteurs ou les cuirassiers! Nous partons de ce pas.

Le voyage ne pris que quelques minutes, mais... l'impensable arriva.

L'état viens de transmettre une missive mon Lieutenant!

Bien, avez vous put l'intercepter?

Absolument pas, toute l'énergie est mise sur nos propulseurs.

Ce n'est...

Une alarme retentit.

Mikanésia est a nos trousses... ça ne peux que rajouter du piments, il va pouvoir contemplé la défaite de son protégé car nous arrivons.

A toutes les unités, ne faites pas de quartier, nous n'avons guerre le temps.
Feu!!!


La bataille fut rapide, sans trop de perte du côté attaquant.

Vite, partons, direction l'état Scar, nous devrions y être en sécurité pour un court laps de temps. Et transmettez le rapport de bataille à Lixia, elle dois mourir d'inquiétude pour nous.

A peine le rapport fut transmis, une flotte du Nécrolia et du Mikanésia arriva également. Une téléportation se produisit dans le vaisseau amiral de Siprios. Lixia réjouit de cette victoire écrasante salua Siprios et lui agrafa un nouvelle insigne, celui de colonel.

Ecoute Lixia, je vais sans doute mourir mais les soldats veulent que tu protèges leurs familles pendant qu'ils sont ici. Rentre a la maison.
Téléportez la chez nous.


Pendant que Lixia se dématérialisée, Siprios lui dit seulement un mot. Adieu.
On vit une énorme flotte se téléporter puis se mettre en blocus.
La flotte du Nerocia arriva a destination.

Faites demi tour! Nous allons chez ...

Le Nécrolia avais lancé l'attaque. La panique était a son comble.
Le combat a duré aussi longtemps que pour le protégé. Il ne restait aucun vaisseau, aucune âme qui vive sur le champ de bataille sauf la flotte Nécrolienne qui repartit aussitôt. Quelques minutes plus tard, Lixia arriva avec des mages spécialistes de la résurrection. Elle chercha, larmes aux yeux, la dépouille du colonel... Après une heure de recherche dans les décombres, les mages dirent qu'il était trop tard pour le ramener à la vie. Mais elle ordonna de continuer les recherches. Elle finit par le trouver, son bras gauche manquait, la moitier de son visage était fortement brûlé. Elle ordonna aux mages d'essayer mais il ne bougea point. Elle se mit à gueuler de toutes ses forces, les larmes coulaient à flots. Elle disait qu'elle était l'impératrice et qu'ils devaient lui obéir. Un mage s'avança et lui dit.

Vous ne pouvez que l'aimer pour nous demander de ramener ce cadavre a la vie. Il a très largement dépassé l'heure de résurrection. Si nous le réanimons, il ne sera plus comme avant, je parle physiquement. On peut le faire vivre mais son physique restera comme il est là, atroce.


Faites le, je vous en pris.

Vos désirs sont des ordres, Impératrice.

Ils commencèrent le rituel par des chants incompréhensibles... Une fois le rituel terminé, Siprios vivait, enfin, si on puis dire... Il était mort, mais vivant... Les mages, toujours par leurs magies, le rentrèrent dans le vaisseau. Il ne dit aucun mot, serra simplement la main de Lixia pour lui avoir porté secours. Elle pleurait toujours mais Siprios n’y faisait pas attention, trop dérouté par la perte totale d’un état en moins de vingt-quatre heures…

Lixia rentra dans la salle, son maquillage avait coulé, elle avait une mine effroyable. Elle tapota l’épaule du conteur et le remercia.


Ces évènements m’ont appris une chose. Sans cette vengeance qui m’animé, mon état aurai simplement était rasé. Mais entre la vengeance et le pardon, il y a un très grand fossé…