Divers > Le jardin de Maur

Auteur : Jin
02/02/07 21h04 | 63 Aquan 3725

Jin chevauchait un grand cheval blanc, parcourant l'une des grande plaine de desetica. Il voyait au loin des mirages, d'énorme vers chevauché par des hommes, avec de longues Bourka. Mais tout ceci n'était que des réminiscences de sont passé de Feydakin, maintenant il était l'un des derniers à pratiquer ce Culte ancestral. Il voyageait depuis 3jours en espérant trouver la forêt morte, forêt plus communément appelé le "Jardin de Maur" et surtout ne pas perdre trop son e*u. Les plaines du Kaobang était bien tel qu'on lui avait dit, mortel et à la fois si accueillante, et comme on lui avait raconter les mirages dans cette plaines étaient en rapport avec la mémoire, mais pas seulement l'avenir se lisais ici aussi, et dans le "Jardin" on pouvais clairement voir son avenir, enfin sous certaine condition ....

Et soudain il vit une petite fille, elle était seul dans la plaine, et tenait une épée, mais pas n'importe qu'elle épée, elle tenait Beni Hoshi et sa maitrise du sabre était parfaite. Jin comprit alors qui était cette jeune fille, mais cela semblait bizarre, car il lui manquait alors une lame, mais Jin ne connaissais pas bien cette époque de la vie de sa déesse.

C'est alors qu'un sorte de dragon apparut, il ne crachait pas de feu mais Jin savait que bien avant sa naissance il y avait des créatures bien pire que les vers géants dans les plaines de Desertica. Mais cette jeune fille allait surement mourir, et la il vit l'impensable, il arrêta la bête d'une seul main, et elle la repoussa avec une déflagration magique immense, la créature sonnée se laissa découper sans même avoir le temps de comprendre.

Jin se rapprocha d'elle, il en avait peur, mais savait bien qu'elle ne pourrait pas le tuer, enfin il espérait. La jeune fille se retourna, il sentit la magie émaner d'elle, même lui qui ne la ressentait jamais d'habitude était submergé par la puissance de cet être. Elle avançais vers lui, sabre a la main.


Qui est tu, et que fait tu ici ? Ces plaines son une terre sacrée, et je ne permettrait a quiconque d'y venir sans verser le tribut de l'e*u. Jin comprit a toute vitesse, il cracha aux pieds de la jeune fille et posa genoux a terre, il attendait sous la mort, sois l'absolution, et elle cracha elle aussi. Il était sauf, enfin pour le moment.

Je me nomme Histugaya Jin, je suis venu ici dans l'espoir de trouver des réponse dans le "Jardin de Maur"....

La seul chose qu'on y trouve est la mort, j'y suis née, mon est n'existe pas, on m'appelle juste Alice, et ce pays n'est que cauchemars. Et vous n'y trouver que ce Baron, il est fous, il vous tuera...

Vous êtes, si jeune et pourtant vous êtes une guerrière, et a ce que je vois plutôt puissante....
Elle éclata de rire devant ses paroles, et soudain il sentit la présence de la sphère de Force... il venait de comprendre d'où elle tirait sa puissance ...

Vous semblez ne pas vouloir partir, alors je vous emmènerais, mais nous devrons chevaucher encore deux jours.

Bien, j'irais ou vous me direz d'aller.



Trois jour plus tard, Jin et Alice arrivaient devant un grand bosquet noir, il avait apprit à la connaitre, et elle semblait bien moins déesse qu'elle n'était définit, pourtant les écrit était vrais, Eiko d'Aelia San l'avait elle même dit. Mais alors pourquoi cette jeune enfant était si proche d'Asha-Râ sans l'être ?
Ils pénétrèrent dans le "Jardin de Maur" Tout d'un coup, Alice disparut dans le sol, Jin tenta de la rattraper, mais impossible. Tout d'un coup les arbres devinrent des ombres noirs, il y avait suspendu a leurs branches de clochettes, Jin entendit un son, eut a peine le temps de se retourner qu'il sentit quelque chose autour de son coups, lui serrer, serrer très fort.

Il pensa a Féronia qui l'attendait ayant peur, il le sentait, il ne devait pas mour..... le néant finit par prendre possession de Jin.

Auteur : Kailiana
03/02/07 15h37 | 64 Aquan 3725

Le jour venait de se lever en Aquablue sur les terres de l’Etat Pyrame. Dans une des chambres du palais, une jeune femme était encore endormie, bien enfouie sous les couvertures. Celle-ci semblait paisible et souriait dans son sommeil. Sans doute rêvait-elle. Elle était jolie ainsi sous les premiers rayons du soleil qui venaient frapper ses longs cheveux châtain clair. Peu à peu, on la vit bouger lentement, elle était en train de se réveiller. Elle bâilla et s’étira avant même d’ouvrir complètement ses yeux bleus. Puis, après quelques minutes, elle se leva doucement avec beaucoup de précautions. Elle imagina ce que lui dirait son docteur en la voyant debout alors qu’il lui avait prescrit le repos. La jeune femme posa alors ses deux mains sur sa robe de nuit au niveau de son ventre qui était toujours bien arrondi.

Kailiana s’avança vers la fenêtre qui avait vue sur la mer. Elle l’ouvrit puis respira profondément. Elle pensa à son bien-aimé qui était parti il y avait quelques jours maintenant et, en imaginant son visage, elle sourit. Déjà, Jin devait être arrivé au siège de la Corporation Galactique. Il lui avait expliqué qu’avec les wizards, il comptait la prendre d’assaut mais, elle n’en savait pas plus. Kailiana savait que Jin, toujours, essayait de la ménager depuis qu’elle était enceinte et que le pire était arrivé. Il présentait chaque fois les missions de façon à ce qu’elle ne s’inquiète pas pour lui mais, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à lui et de s’inquiéter quand même. La jeune femme, devant la fenêtre, les mains accrochées au rebord de cette dernière, laissa vagabonder ses pensées en regardant le paysage magnifique devant ses yeux. Elle aimait voir la mer se mouvoir lentement, voir les vagues s’écraser sur la plage de sable, voir les bateaux naviguant au large… Elle se sentait bien ainsi…

Puis, soudain… la douleur revint. Kailiana se plia littéralement en deux et ses mains vinrent se replacer directement sur son ventre d’où venait la douleur. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait mais jamais, elle n’avait éprouvé une telle souffrance. La jeune femme se laissa glisser sur le sol et se recroquevilla sur elle-même sous la fenêtre encore grande ouverte. La jeune femme tremblait et semblait en cet instant vraiment très faible. C’était vrai que, au lieu de prendre du poids, elle n’avait fait qu’en perdre et sa santé se dégradait petit à petit à cause de ces crises qui avait lieu plusieurs fois par jour. Kailiana se mit à pleurer doucement sans un bruit. Les larmes coulaient lentement sur ses joues puis tombaient sur sa robe. La jeune femme avait si peur et encore plus depuis que, hier, le médecin avait affirmé ce qu’elle avait perçu intuitivement sans en être vraiment sûre… Elle se souvenait très bien de l’entretien mais, elle le chassa brusquement de son esprit. Elle ne voulait pas revivre ce souvenir proche maintenant.

Soudain, Kailiana entendit dans le couloir des pas. Sans doute quelqu’un qui venait la trouver. La jeune femme se fit glisser sur le côté puis, en forçant sur le mur avec son dos, elle arriva à se remettre sur ses pieds… juste à temps car, on était en train de frapper à sa porte. Dans un souffle, elle murmura d’entrer. Elle vit alors Zirna entrer avec un grand plateau rempli de bonnes choses pour manger ! Kailiana fit un sourire à la jeune femme qui s’occupait si bien d’elle depuis qu’elle devait rester dans sa chambre. Toujours, elle trouvait le moyen de faire plaisir à la Dame de Pyrame mais, déjà en entrant, la jeune Zirna avait tout compris. Alors, elle posa le plateau et aida Kailiana à revenir vers son lit.


- Féronia ! Vous n’auriez pas dû bouger de votre lit ! Il faut vous reposer ! Vous le savez bien… Ce n’est vraiment pas raisonnable après ce qu’il vous est arrivé.

- Je le sais… Le docteur me l’a encore dit hier mais, ici, je me sens comme prisonnière dans une cage dorée…

- Ecoutez-le madame, il sait ce qu’il dit, c’est son métier après tout ! et puis-je savoir ce qu’il a dit ?

- Il a dit que… que… il y avait peu de chance pour que l’enfant ait survécu aux crises. Il dit que je l’ai sans doute perdu et que les crises ne vont faire que s’intensifier.

- Vous a-t-il dit pourquoi ?

- La cryogénisation pendant cinq cent ans, ça a des effets assez négatifs…


Zirna se tut et regarda Kailiana ou comme on l’appelle de nouveau maintenant Féronia qui pleurait doucement et qui avait encore mis ses mains sur son ventre rond comme pour le protéger. Zirna ne put alors que prendre la Dame dans ses bras pour la réconforter le mieux qu’elle pouvait et essayer de l’apaiser.
Féronia se sentait si désemparée face à ce qu’elle avait vécu. Elle avait peur du lendemain et de ce qu’il lui réserverait. Elle était juste en train de penser à cela lorsque… Jin… Il lui était arrivé quelque chose. Féronia se dégagea des bras de Zirna et dit à la jeune femme ce qu’elle venait de ressentir. La Dame de Pyrame était encore plus désemparée et pleurait encore plus. Elle dit à Zirna d’aller chercher son frère jumeau et de lui dire de partir au secours de Jin. Zirna sortit…

Féronia, alors, se recoucha, ferma les yeux puis, elle laissa son esprit partir vers ce qu’elle et son bien aimé appelle les « Voies de l’esprit ». Et, en pensée, elle le cherchait et ne s’arrêterait pas avant d’avoir pu le trouver…

Auteur : Jin
11/02/07 13h53 | 72 Aquan 3725

Jin sentait se resserrer autour de sa gorge la corde qui l'avait attrapé, son étreinte lui avait déjà couper la respiration depuis 30 secondes, les grains de sables de sa vie s'égrenait de plus en plus, il sentait la vie le quitter. Ses sens le trompait seul son esprit était encore conscient, il sentait ses paupières faillirent, son corps ne bougeait déjà plus, a croire que l'esprit était plus dur a tuer que le corps. Son esprit dérivait, le manque d'oxygène le faisait totalement planer vers d'autres horizon.

C'est a ce moment qu'il vît, son ange Féronia, elle était au lit, sur Aquablue. Une servante entrant elle la connaissait, et semblait lui cacher quelque chose c'est la qu'il apprit la mort de son enfant, a cause de cette cryogénisation de 5 siècles. Il vît un homme entrer a sa suite, Féronia le connaissait, il s'appelait Sihcris et ressemblait be*ucoup a l'agresseur qui venait de le tuer, et c'est la qu'il comprit, quand il vu que cette homme était l'un des généraux Wizard au services de ... . Elle l'avait trahit et venait de le prouver mais comment ? Un homme ne peut être a deux endroits a la fois ?


N'oublie pas jeune homme, une fois que tu sera la bas tu pourra voir l'avenir comme tu vois le présent, et si tu réussit l'épreuve tu pourra utilisé ce pouvoir a certain endroit de la galaxie ou l'énergie manélyque est plus forte. Alice lui avait dit ça, il s'en souvenait, il voyait donc ce qui allait se passer s'il échouait.

Soudain il se réveilla, un homme, le Général Sihcris vînt le réveiller, lui disant que Féronia voulais le voir. Jin venait de passer deux jours auprès d'elle avant la naissance. L'homme le précédait, depuis peux les Wizard étaient sous la protection de ... . Ils entrèrent dans la pièce, l'accouchement avait déjà commencé, le bébé était déjà presque sortit quand Jin vînt auprès de Féronia. Puis Féronia prit l'enfant, il lui donna un nom, un nom que Jin n'entendit pas cette fois là, puis il l'entendit Alice ... Et soudain un flot d'information se déversèrent dans sa mémoires, la traitrise de ... ainsi que le faites qu'il n'était pas sortit du Jardin de Maur, il était dans une vision... Il sortit Beni Hoshi et aussitôt il se protégea du coup que voulait lui porter Sihcris. Ses yeux se rouvrir, la scène était similaire, dans le jardin noir il était en face de son ennemi et barrait la route de son sabre avec le sien. Jin eut un petit rire hystérique que l'homme ne comprit pas, et il parut encore plus surprit quand il vît les yeux de Jin devenir Rouge.

Et on deviendra des armées de sang froid.

Histugaya se lança sur Sihcris, il semblait terrifié par ce qu'il voyait, un vrais démon, un homme qui na pas peur de se faire tuer, la lame de Sihcris se planta dans le flanc d'Histugaya, mais il ne s'arrêta pas, et la lame de ce dernier vînt sous la gorge de Sihcris.

Juste toi et moi a présent, tu n'as plus a avoir peur, tu va mourir, ici, et dans la vie réel.

L'impitoyable Beni Hoshi pénétra la chair de ce Général nouvellement gradé, et laissa un trou béant dans sa gorge, le sang coulait, et comme a son habitude il rangea sa lame, l'éssyant en même temps avec un mouchoir qu'il mît sur le visage du mort. Mort qui disparut quelque seconde aprés avec tout ce Jardin. Les pouvoirs manélyque était ici les plus puissant, il savait maintenant...

et il se rappela sa fille morte...


ARHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Histugaya contrôlerais le corps de Jin, Jin ne pouvais plus parler ni rien, rongé par la souffrance. Et la traitrise de Cris ne resterais pas impunie.

Auteur : Kailiana
13/02/07 21h03 | 74 Aquan 3725

Féronia était toujours dans sa chambre en Aquablue, couchée sur le lit. Elle cherchait Jin, elle l’appelait à travers les « Voies de l’Esprit » mais, elle n’arrivait pas à se mouvoir aussi vite qu’à l’accoutumée dans les limbes, les méandres immenses de lEsprit. Elle n’arrivait pas à le trouver comme si son bien-aimé se trouvait trop loin pour qu’elle puisse percevoir son aura. Où était-il vraiment ? Il ne devait pas se trouver au siège de la corporation mais autre part, beaucoup plus loin… Que lui était-il donc arrivé ?

Féronia luttait pour atteindre Jin par la pensée mais, elle avançait si lentement comme si elle était freinée par un obstacle. Peut-être était-ce dû à la fatigue, à la douleur, à la peur ou autre chose. La jeune femme ne savait comment retrouver Jin… Mais il fallait qu’elle y arrive… C’est alors qu’elle fut happée violemment par une vision, une espèce de rêve à travers l’esprit de celui qu’elle aimait. Elle fut vraiment secouée par ce qu’elle vit…

Ainsi, il le savait… Féronia se demandait si Jin avait bien fait attention au « peut-être » car, même le médecin n’était pas vraiment sûr que l’enfant fût mort. Il restait une chance et elle voulait s’y rattacher même si elle devrait peut-être être détrompée par la suite. Pendant qu’elle était toujours en contact avec Jin, elle lui transmit cette pensée :

- Garde espoir… L’enfant est peut-être vivant…

Puis, Féronia réintégra son corps. Elle frissonnait et, elle vit près d’elle son frère jumeau, Astyan qui lui tenait la main. C’était un grand homme aux cheveux et aux yeux d’un noir profond. Il émanait de lui une impression de force et d’obscurité. L’homme dit alors à sa sœur :


- J’ai été au Siège de la Corporation et…

- Il n’y était pas, n’est-ce pas ?

- En effet. Il n’y a pas mis les pieds depuis un certain temps.

- Je le sais… je viens…

- « Des Voies de l’Esprit » non ?

- Bien sûr…


Féronia sourit. C’était toujours comme ça avec son jumeau. Ils étaient totalement opposés, elle, la lumière et lui, l’obscurité mais, ils se comprenaient d’une manière quasi parfaite. Elle reprit quand même :

- Zirna, t’a-t-elle dit ce que le docteur m’a annoncé ?

- Oui, oui, elle l’a fait…

- Jin le sait… je ne sais pas comment mais, il l’a appris par un espèce de songe bizarre auquel j’ai participé en le cherchant…

- Ça, c’est sûrement la conséquence d’une forte magie… Mais, maintenant, repose-toi… On ne peut rien faire à part attendre son retour et d’essayer de l’aider d’où nous sommes par « Les Voies de l’Esprit » qui nous lient tous deux à lui. Allez, dors, petite sœur…


Avec son jumeau à côté d’elle, Féronia se sentait déjà mieux. Elle avait vu la vision avec cet homme Sihcris et, elle avait perçu les pensées de Jin. Elle aurait eu peur que cela arrive quand même un peu différemment si elle n’avait pas eu son frère à côté d’elle. Féronia ne pouvait pas non plus désespérer. Ce serait pire que tout. La jeune femme posa ses mains sur son ventre, son frère la couvrit puis, elle s’endormit.

Auteur : Jin
02/05/07 13h17 | 2 Volcan 3725

Histugaya savait que Jin allait mal, mais sa soif de pouvoir l'avait pousser à reprendre le siège, chose facile étant inhabité ... Mara était gravement blessée et il l'avait envoyé sur Aquablue n'ayant pas confiance sur Eredeen, elle serait en sureté prêt de Féronia. C'est a ce moment qu'il se rappela la vision dans les Jardins de Maur, Sihcris était entré a sa suite et il y avait Mara mais elle sortait de l'hôpital ... Il comprit ou était l'ennemie, et Jin réussit à lui ordonner d'aller rejoindre Féronia sur Aquablue.

Il affréta un croiseur et toute la flotte qu'il restait à Eredeen, la flotte devrait faire diversion en cas de blocus et retourner sur Eredeen immédiatement après. Histugaya sommeilla durant tout le voyage afin d'être au meilleur de ses capacités à son arrivée.


Arrivé sur Zone dans 3 minutes.

Histugaya se leva, en regardant il se vît, mais il y n'avais qu'un œil rouge, l'autre prenait une teinte bleuté, comme si Jin tentait de faire surface mais n'arrivait plus à communiquer avec son double. Il alla au poste de contrôle de la Frégate Aventis, le plus rapide croiseur d'Eredeen. En arrivant un haut du pont supérieur, on l'informa qu'aucun blocus n'était au portes de l'état mais que des débris flottait et qu'il y avait des traces de combat sur la planète.

Histugaya donna l'ordre à toute sa flotte de débarquer, sa division spécial de 11 0000 soldats était chargée de garder le palais, les autres soldats devaient reprendre la ville. Histugaya dirigerais tout du palais, et s'occuperait de l'attaque final.

Le débarquement se fît au dessus du palais, il semblait intact, l'armé ennemie se pressait au porte du palais, l'armé d'Histugaya vînt renforcer celle de Féronia, et il donna la charge, l'armée du Wizard Maudit ne s'attendait pas à une attaque et surtout pas à voir le Régent de The Old Republic en première ligne sabre à la main.

Avec le renfort de l'armé d'Histugaya le combat fût be*ucoup plus simple, à son retour il voyait Féronia sortant du palais en envoyant balader les gardes et clamant qu'elle devait me retrouver... Elle trébucha et Histugaya perdît le contrôle au profit de Jin qui la rattrapa. Il lui dit juste à l'oreille
Tout va bien, je suis là maintenant

Il la ramena dans sa chambre, voyant qu'elle dormait il alla voir comment allait Mara, d'après les médecin elle semblait bien se remettre, il fît un tour à la sécurité et appris que le Générale Sihcris avait tenté de s'enfuir et avait été tué dans la manœuvre. Jin pensa qu'il ne devait pas penser que cela se passerait comme ça alors il décida de changer ses plans.

Jin pénétra à nouve*u dans la chambre de Féronia, elle dormait profondément, il ouvrit la fenêtre pour regarder le paysage d'Aquablue, il vît la ville dévastée, il vît aussi l'avenir, l'attaque d'Eredeen, sa fuite, la destruction de ce monde. Et il l vît Elle, Elle qui allait lui prendre son dernier souffle...


edit Namaj : un tas de fautes de conjugaison et d'accord, mais corrigées

Auteur : Kailiana
02/06/07 19h35 | 33 Volcan 3725

C'est à ce moment que le jumeau de Féronia entra sans frapper bien sûr. Il devait parler à sa soeur et cela ne pouvait pas attendre. Il entra donc et, ayant remarqué Jin, il alla quand même vers Féronia. Il allait devoir la sermonner. Comment avait-elle donc fait? Il se le demandait. Elle était si mal et pourtant, elle était sortie. Elle avait même mené la défense du palais avec ses soldats d'élite. C'était vrai que c'était elle la dirigeante mais quand même! Elle était si affaiblie! Elle aurait pu y laisser sa vie!

Soranus secoua donc sa soeur, elle se réveilla et elle sourit à son frère. Celui-ci la regardait et, elle savait ce qu'il allait lui dire... Et quand Jin le saurait, elle savait qu'il dirait la même chose: qu'elle était inconsciente, que c'était risqué, qu'elle aurait du rester à l'intérieur mais ils savaient aussi pertinnement que cela entrerait par une oreille et sortirait par l'autre... Féronia avait toujours refusé de rester en arrière, elle était en première ligne quand elle le pouvait. Soranus dit:


- Féronia! Qu'est-ce qui t'a pris? Tu sais que tu n'aurais pas du! Te battre alors que tu es si fatiguée?

Ces petites questions n'eurent aucun effet sur Féronia. Déjà, elle s'était levée et elle regardait Jin. Son jumeau n'avait rien vu mais elle bien. Elle connaissait Jin bien mieux que lui. Quelque chose n'allait pas... la jeune femme dit alors à son frère:

- Tu sais très bien que j'ai toujours agi comme ça, c'est dans ma nature, je ne changerais pas. Ce sujet est donc clos!

Soranus regarda sa soeur bizarrement mais, il avait bien compris qu'elle voulait qu'il parte. Il regarda vers Jin et il s'aperçut aussi de son étrange attitude. Alors, il sortit.

Féronia alla vers Jin. Elle était encore fatiguée mais, cela n'était rien. C'était Jin qui importait et, en ce moment, il avait besoin d'elle. Il avait l'air si préoccupé. La jeune femme, lorsqu'elle regarda par la fenêtre, eut un petit pincement au coeur. La ville était détruite, tout était à reconstruire et, il faudrait du temps pour que les blessures de la ville et de ses habitants se referment...


Féronia posa son bras sur l'épaule de Jin. Et elle lui demanda simplement:

- Qu'est-ce qui ne va pas?

C'était tout simple comme question. Féronia attendait une réponse mais, si Jin décidait de ne rien dire, elle respecterait son choix. Elle savait très bien que, parfois, on préfère garder certaines choses pour soi. la jeune femme voulait simplement aidé Jin à porter ce qui semblait si lourd pour lui. Pour elle, il était plus important que tout et le voir ainsi, elle ne le supportait pas...

Auteur : Jin
05/06/07 13h49 | 36 Volcan 3725

Les mains de Féronia venaient autour du coup de Jin, il sentait la chaleur de son corps se blottir dans son dos. Il sentait aussi les rondeurs maternelles de Féronia, son ventre avait les formes de la maternités, et l'on voyait nettement qu'elle portait l'enfant bas ; Une Fille !

Jin l'avait su, comme il savait tout ce qui allait se passé, ce qui s'était passé, et ce qui était vis à vis de tous les Wizard depuis son passage dans les Jardins de Maur. Il n'en resterait bientôt plus un seul, et ce serait mieux ainsi, mais ce fait n'était pas pour tout de suite, les Wizard tomberont d'abords dans l'ombre du voile avant de tous disparaitre de la 18eme. Jin le savait et cela lui faisait peur. Tous les malheurs qu'il avait vu, il ne pouvait les empêcher, et ne pouvais pas non plus ne parler au risque d'être prit pour un fou. Mais il ne pouvais pas rester là sans rien faire, il était l'un des Fondateurs des Wizard et il avait combattu pour un idéal, il avait voulu la paix, et maintenant la guerre avançait a grand pas, mais cette guerre était déjà perdu.



Qu'est-ce qui ne va pas?


La voix de Féronia le sortit de ses rêveries solitaires, il devait lui dire, mais comment ? Il ne pouvait pas tout dire, même lui n'était pas sur de tout comprendre, mais il savait qu'ils devraient s'enfuir et ne plus revenir avant longtemps, et ceux très bientôt.


Ce que je vais te dire, ...
Peux te paraitre ahurissant mais ceci est vrais. Dans les Jardins de Maur, ...

Mais ...

Oui c'est une légende, mais ces jardins sont bien vrais, j'en ais eut la preuve, et maintenant je connais mon avenir. Et c'est cela qui me perturbe, je sais ce qui va advenir de ce monde, je sais qu'avant ma mort il sera détruit par des légions entières, et que seul quelque humain survivront, je sais aussi que nous ne mourront pas dans cette guerre. Mais je sais que je partirais le premier, je sais quand, où, et par qui je vais me faire tuer....

Mais alors pourquoi ne pas l'empêcher ?

C'est impossible, car si ce n'est pas moi, ce sera encore pire, et il se pourrait que des êtres plus puissant que les Shadowsong eux mêmes viennent conquérir ce monde. Bien sur Féronia je ne suis pas encore enterrer, il faudra bien encore 10 années ou tu devra me supporter. Mais j'espère toujours trouver un moyen de survivre sans déclencher une apocalypse pire que ce que ce monde va subir, la race humaine ne doit pas s'éteindre, c'est pour cela que nous devront nous préparer a la guerre.


Jin sentit l'une des larmes de Féronia dans son coups et il lui prit les mains la serrant contre lui plus fort, en réfléchissant encore, comment il pourrait empêcher la dernière Wizard de le tuer cet affreux jour de décembre alors que tout irait si bien pour eux, et qu'enfin la paix règnerait un minimum... Il devait maintenir l'équilibre absolument, il n'était pas un Wizard pour rien...
Enfin c'est peut être justement ces Rien qui pourront lui sauver la vie, ou plutôt la perdre a sa place... !

Auteur : Kailiana
27/09/07 21h51 | 75 Desertan 3725

Oui, Féronia pleurait ce qui était rare de sa part… Les larmes coulaient silencieusement le long de sa joue pour venir s’écraser sur ses vêtements ou sur le cou de Jin. Elle pleurait simplement, non sur elle-même mais sur tout ce que Jin venait d’annoncer… Ainsi, le monde était donc voué à souffrir encore une fois, à vivre une nouvelle apocalypse. Féronia ne se souvenait que trop bien de tous les morts qu’un tel changement provoque immanquablement. Ses oreilles étaient encore pleines des cris déchirant des mères ayant perdu leurs enfants… Des vivants pleurant ceux qui étaient tombés… Des capitaines pleurant les soldats morts pour leur patrie…

Serait-elle dans ce cas ? Devrait-elle enterrer son enfant et celui qu’elle aimait ?

Elle avait déjà du pleurer bien des gens vu qu’elle était âgée d’environ 550 ans… Combien en pleurerait-elle encore ? Et toujours, toujours, elle ne pouvait s’empêcher de se dire que l’espoir était permis. Et l’espérance, un jour peut-être, se ferra désillusion. Mais, elle ne pouvait pas douter, tout ce qu’elle devait faire, c’était lutter de toutes ses forces pour l’Avenir, le sien, celui de son bien aimé et de son enfant s’il vivait et celui de tous…
Voilà quelle fut la décision que prit Féronia…

La jeune femme bougea alors et essuya d’un revers de manche ses joues humides… Des souvenirs remontaient en elle, ceux qui étaient antérieurs à sa cryogénisation. Elle savait que l’espoir ne serait peut-être pas vain. Après tout, elle était toujours vivante. Et, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir… Féronia se mit à parler vraiment très bas dans un idiome que seule elle connaissait encore excepté son frère jumeau. Cette langue étrange n’était autre que du pyramien ancien. La jeune femme avait toujours des automatismes remontant d’avant sa cryogénisation et, se rendant compte que Jin n’avait pu la comprendre, elle traduisit :


- Je voulais juste te dire que je suis là quoi qu’il se passe… Et n’oublie pas, rien n’est tracé, tout peut changer et parfois, l’Avenir reste flou et les rêves, les songes, les prémonitions doivent être interprétés…

Féronia garda une main dans celle de Jin et reposa l’autre sur son ventre. Elle demanda quelques minutes après qu’il ouvre la fenêtre, il lui semblait qu’elle se trouvait dans un vrai sauna. La jeune femme se sentait une peu bizarre sans pouvoir mettre une définition plus précise à ce qu’elle ressentait…
La jeune femme fit fi de cela et elle lui dit encore :


- Nous trouverons une solution… Comme tu le dis les hommes doivent vivre, notre enfant et toi aussi…

La jeune femme sourit à Jin tout en l’interrogeant du regard pour voir si ses paroles avaient pu l’aider un peu, lui redonner courage et confiance en l’Avenir… En tout cas, elle était prête à se battre, à s’engager dans une lutte sans merci pour la Vie et peut lui importait d’y laisser la sienne si c’était pour permettre à des millions d’autres de vivre…